germe de conscience

Bienvenue sur mon blog

Archive pour novembre, 2010

La Violence

Posté : 27 novembre, 2010 @ 11:30 dans Non classé | 1 commentaire »

flocondecorail.jpg

Devant la destruction de la planète par les pollutions chimiques et génétiques, devant l’asservissement des peuples et leur souffrances, devant le pillage et le gaspillage des richesses au profit d’une infime minorité, devant la pollution du mental humain par les matraquages médiatiques, devant l’horreur des meurtres, des famines et des épidémies organisés, devant tant d’injustice la conscience souveraine ne peut que se dresser. Mais le piège est grand d’être entrainé dans le plan machiavélique de contrôle si nous sommes dans la réaction. La réaction est prévue et voulue par le plan ! Si dans ces temps troublés les inconscients, les incompétents et les plus avides ont été placés aux commandes c’est que leurs défauts ont été sélectionnés par ceux qui tirent les ficelles depuis les coulisses, leurs réactions et leurs vices sont sous contrôle et la rébellion des peuples qu’ils dirigent est également prévisible et prévue.

Répondre à la violence par la violence n’est pas une option efficace si l’on souhaite bâtir un monde différent et harmonieux.   En effet la lutte frontale nourrit la violence, de l’énergie qui lui est nécessaire pour faire durer la division et le chaos entre les hommes. Elle est entretenue est encouragée par à ceux qui manipulent cette forme d’énergie car, passés maîtres dans l’usage de ce système depuis des millénaires, elle leur permet de garder la main mise sur la situation et de renforcer leur contrôle.  Le « diviser pour mieux régner » est la clé de voute de leur stratégie et en cultivant les différences, la race dominante du sang bleu mêlé crée une polarité, une tension qui est leur principale force et leur source de nourriture de l’autre côté du miroir. C’est de cette nourriture qu’il faut les priver pour les affaiblir et les détourner des humains. Il s’agit de ne plus se rendre comestible ! La violence leur ouvre l’appétit et elle est véritablement contre productive si l’on souhaite révolutionner par la vérité et la justice notre monde, éloigner les prédateurs et nous libérer du joug des systèmes oppressifs.

C’est au contraire la guidance par l’intelligence et  l’imagination créatrice qui ouvrira la voie nouvelle à l’incarnation souveraine de l’esprit. Elle s’accompagne effectivement du refus d’accepter ce que l’on ne choisi pas, de la non soumission ferme et définitive à l’autorité extérieure, de la déclaration d’indépendance personnel  qui établi l’individu humain dans l’énergie de rénovation qui transforme sans lutte et métamorphose toute situation contraire à ses choix conscients. Cette guidance est propre à chaque individu et doit être cultivé avec impeccabilité par chaque individu. Les mouvements collectifs efficaces et imperméables aux manipulations de l’ombre ne peuvent provenir que d’associations d’individus autonomes, parfaitement conscient et déterminés et n’agissant qu’en leur nom propre.

Si nous entrons en guerre contre une réforme, une loi, un gouvernement, une autorité extérieure quelle qu’elle soit nous lui reconnaissons et lui donnons un pouvoir sur nous, nous l’instituons au dessus de nous, nous admettons et validons son emprise sur nous.

 En vérité, nous sommes tous individuellement l’incarnation de l’esprit créateur tout puissant et omnipotent sur la matière, l’espace et le temps.

Qu’à t’on besoin de penser à sa retraite quand on vit dans la passion et l’amour des actions que l’on mène au quotidien ? Qu’à t’on besoin d’assurance quand on vit dans la conscience et le respect  absolu du temple de son corps ? Prévoir c’est cesser de voir ce qui est pour imaginer un futur qui n’est pas. Seul existe l’instant présent qui permet, d’attention en attention, de construire un monde de conscience. Rien ni personne ne peut contraindre l’esprit créateur à ce qu’il n’accepte pas, car la mort et la destruction, à ce niveau de réalité, n’est pas une option. 

 Nous ne sommes le pauvre mouton, docile et soumis, que l’on tond et que l’on mène finalement à l’abattoir, que si nous acceptons d’endosser ce rôle et de le transmettre, comme un fardeau atavique, à nos enfants de génération en génération. La souffrance et la soumission sont une option possible pour la vie sur cette Terre mais elles ne sont pas une fatalité. La grandeur de l’humanité en devenir est d’envisager de vivre individuellement en majesté, sans souverain extérieur, sans garde fou  et en acceptant également la magnificence et l’indépendance de l’autre.

Plutôt que d’entretenir par le carburant de nos violences les spirales d’exploitations mises en place et perfectionnées de longue date par les prédateurs, affamons les forces de l’ombre et détournons les de notre race en étant impeccablement juste envers nous même et nos semblables, envers le règne animal (qui n’a pas vocation à être notre bétail), envers le monde végétal et envers le monde minéral.

L’arme de l’ennemi  ne peut être utilisée pour bâtir la paix et la justice car elle a été conçues dans la peur et la haine et porte avec elle à jamais l’énergie de sa création. Quiconque l’utilise y est soumis. La tentation est grande de rendre coup pour coup mais cette méthode réactive donnera toujours les effets que nous expérimentons déjà aujourd’hui. L’intention et l’état d’esprit a toujours un rôle fondamental sur l’action et ses résultats.

L’arme révolutionnaire de l’amour, de la valorisation et du respect absolu de soi et des autres existe et transcende la matière. Elle permet la reliance entre ce que nous sommes ici est maintenant et la toute puissance de l’esprit. Elle creuse et élargit au quotidien le canal énergétique qui nous traverse jusqu’au jour ou la compatibilité énergétique permet à l’esprit tout puissant de prendre le contrôle des véhicules physiques, mentaux et émotionnels. Alors plus rien ne sera à faire pour que justice soit rendue car nulle ombre n’est compatible avec le plein soleil.

Erik Gruchet.

Empuissancement

Posté : 22 novembre, 2010 @ 7:07 dans Non classé | 1 commentaire »

hypnose de pierre

Lorsqu’aura disparu la croyance que les changements dans la réalité physique ne peuvent être que provoqués par une action directe et laborieuse sur les contraintes physiques qui nous entourent, alors l’humanité pourra s’éveiller à un mode d’action vraiment nouveau pour la concrétisation de ses rêves. 

Depuis des millénaires maintenant, au prix de nombreuses souffrances, d’efforts incessants est d’une mise sous scellé de la Vraie Connaissance par et au seul profit du peuple au sang bleu mêlé, la race humaine a été endoctrinée à croire en la faiblesse de sa condition matérielle.  Avec une violence infinie et réitérée, nous avons été persuadés que notre corps physique et le monde direct qui l’entoure est la réalité première, la seule réalité sur laquelle nous devons baser nos connaissances, nos études, nos actions. Aujourd’hui la quasi-totalité de l’humanité ne se fie plus que sur l’illusion de ce que lui témoignent ses cinq sens pour établir toute sa vie, vivre toute sa passion et bâtir tous ses rêves. Les sens, ces instruments qui servent à appréhender la réalité partielle du monde physique sont devenus, par ignorance entretenue, la mesure unique par laquelle nous jugeons et bâtissons notre avenir et celui de nos enfants. Certes ils sont d’une certaine efficacité, car l’observation attentive, même avec des sens limités, permet de comprendre un certain nombre de lois qui s’appliquent à la matérialité. Cependant ces lois ne s’appliquent qu’à la matérialité et non à la Réalité qui englobe tous les états énergétiques qu’ils soient cristallisés en matière ou sous forme libre ondulatoire et informationnelle.  Cependant lorsque qu’il aura été enseigné à l’humanité que le monde matériel n’est rien d’autre que la projection holographique d’un programme dans notre espace temps de densité, établit par la conscience et véhiculé par l’énergie ondulatoire instantanée émise par l’esprit, alors une révolution à l’échelle planétaire mais aussi cosmique verra le jour. La compréhension et l’intégration dans le quotidien de l’humanité de ce mécanisme causal aura des incidences encore insoupçonnables. En effet, pour poursuivre avec l’analogie d’un programme informatique, il suffit alors de changer une séquence du programme créateur pour voir instantanément changer la réalité virtuelle qui lui est associé. Les changements sont alors radicaux et immédiats : ils transforment l’eau en vin, soulèvent les montagnes et ressuscitent les mort !  Les  concepts périmés de bâtir pierre par pierre, à la sueur de nos fronts et au prix d’efforts soutenus et répétés n’auront alors plus leur raison d’être. Ces  concepts ont été intégrés au plan d’asservissement et d’occultation de la Connaissance pour nous épuiser à la tâche et nous tenir à l’écart de notre esprit créateur et de ses potentialités infinies. Il est vain de tenter, dans un travail de Pénélope, de modifier et d’adapter les résultats d’une erreur conceptuelle. C’est le programme qu’il faut modifier grâce à la guidance et à l’information directe énergétique reçue de la source. 

Que faire alors pour développer au mieux, ici et maintenant, le pouvoir créateur dont nous sommes la manifestation ? 

 Il faut d’abord fuir l’uniformisation sociale et l’endoctrinement normatif qui vise à réduire l’humain à un mouton docile aux habitudes décérébrées. Si nous sommes les enfants-rayons du même diamant il n’en est pas moins vrai que chaque facette est orientée pour diffracter la lumière à sa propre manière : un individu, une voie. Chacun doit inventer sa propre technique et ouvrir son propre chemin avec méthode, détermination et grande persévérance pour se rapprocher et s’empuissancer de la source. Pour tous il est nécessaire de rétablir le contact direct entre son mental, son physique et son émotionnel d’une part, qui synthétisent notre trinité énergétique d’incarnation, et la source vibratoire émettrice et créatrice du tout d’autre part. C’est la compatibilité vibratoire qui est à rechercher pour faciliter le contact et la communication. Il faut alléger et spiritualiser les trois corps (physique, émotionnel et mental) pour permettre une mise en phase des fréquences et la reprise en main des trois véhicules par le boss : l’esprit créateur. Lui seul est la vrai manifestation de la conscience, et non le petit moi de l’illusion mental. Lui seul à une vision très claire du rôle, de la fonction et de l’épanouissement de son incarnation dans ce temps. La fusion consciente et volontaire des trois corps en l’esprit créateur sera alors cause de grands bouleversements et de grandes joies pour l’individu et pour l’univers entier.    Erik Gruchet  – Saint Pierre le lundi 22 novembre 2010 

 

citoyen |
Petite écologie d'un insect... |
SonyaT |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Savoir,Savoir Faire ,Savoir...
| Association solidarité
| mbradshaw