germe de conscience

Bienvenue sur mon blog

Archive pour le 29 septembre, 2014

Ca marche par trois!

Posté : 29 septembre, 2014 @ 7:22 dans Non classé | Pas de commentaires »

Les émotions dites négatives sont de trois types : la peur, la colère, la tristesse.

La transmutation de nos émotions négatives en des moyens nouveaux  au service de l’épanouissement de notre vie se produit grâce à trois clefs :

1-      La connaissance que toutes les émotions négatives ressenties ont leur source dans la mémoire, le  passé, la petite enfance principalement et que les circonstances extérieures qui  réveillent ce mécanisme reflexe n’en sont pas la cause mais la possibilité offerte par la vie de les résoudre. Sachant et constatant la préexistence en nous des émotions négatives  le refoulement (qui ne fait que remettre à plus tard) ou la projection sur autrui (la négation de la réalité que cette émotion m’est propre)  ne servent pas le processus de guérison intérieur. La vérité de l’émotion négative est dans NOTRE passé. L’acceptation, le ressenti  intime et l’observation lucide de la qualité du sentiment personnel qui apparait associé avec le souffle et particulièrement la conscience de l’expiration cesse d’alimenter l’émotion qui s’éteint dans les seconde ou minutes qui suive. Privé du carburant  des pensées de justification en boucle ou de la cocotte minute du refoulement,  les traumas anciens s’évacuent progressivement. La répétition de ce processus autant de fois que nécessaire guérit les blessures du passé.

 

2-      Le savoir que l’émergence des émotions négatives est un processus naturel  de rééquilibrage, de ré-harmonisation, de guérison des blessures du passé implique de les vivre, de les laisser agir, de les ressentir sans les gaspiller à les nier ou à les justifier par des fausses causes extérieures. Les émotions que nous ressentons nous sont propres et ne dépendent pas des évènements ou des êtres qui les révèlent. En tant que révélateur ne nos blessures les circonstances et les êtres qui participent à ce qui advient doivent en être remerciés plutôt que blâmés.

 

3-      Le ressenti physique, physiologique, corporel de l’expérience de l’émotion provoque la libération de notre mémoire douloureuse du passé. Si on ne la refoule pas et si on ne la projette pas sur autrui (ce qui alimente artificiellement la névrose d’une énergie extérieure)  mais qu’on se contente de les vivre, le processus homéostatique (l’équilibre propre à tout ce qui vit) se déclenche et la souffrance prend fin instantanément.

 

La transmutation des émotions négatives par le processus décrit ci-dessus produit des moyens nouveaux pour grandir en conscience dans le monde qui nous entoure et accomplir notre chemin de vie.

1-      La transmutation de la colère donne la force, la puissance vitale, la joie de vivre.

2-      La transmutation de la peur  donne l’amour, la sécurité, le bien être.

3-      La transmutation de la tristesse apporte la sagesse et l’intelligence de vie.

A nous de jouer maintenant pour la métamorphose individuelle et l’établissement de rapports humains pacifiés et fraternellement durables.

(d’après un livre de Yann Thibaud « l’aventure émotionnelle », deuxième volet de sa trilogie sur « l’écologie intérieure »)

Erik Gruchet

 

citoyen |
Petite écologie d'un insect... |
SonyaT |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Savoir,Savoir Faire ,Savoir...
| Association solidarité
| mbradshaw