germe de conscience

Bienvenue sur mon blog

Archive pour le 5 octobre, 2014

Le modèle de la compétition

Posté : 5 octobre, 2014 @ 6:37 dans Non classé | 1 commentaire »

Le modèle de la compétition est destructeur pour chacun,  qu’il soit l’habile  ou l’abusé. La compétition implique toujours la violence. Il faut gagner, battre, être le meilleur, exploiter les faiblesses et les problèmes de ses congénères…  Or la violence est rétroactive, c’est-à-dire que toute violence revient toujours vers  sa source tout en touchant ceux vers qui elle est dirigée. Ceux qui en sont victimes peuvent l’amplifier ou l’éteindre pour ce qui les concerne. Cependant elle est à jamais liée à celui qui la produite et finira par le ronger s’il ne sait la transmuter en énergie créatrice. Ainsi  la boucle est toujours bouclée et l’équilibre se rétablit.

Le modèle de la compétition et donc de la violence n’est en rien une caractéristique absolue du genre humain. En dépit du bourrage de crâne qui fait d’elle notre nature fondamentale et inaltérable, la réalité est toute autre. La réalité est que, en plus de besoins physiologiques communs, nous avons tous les mêmes besoins psychologiques fondamentaux  essentiels à savoir la compagnie, l’intimité du contact physique, être aimé, être accepté, être reconnu pour ce que nous sommes. Une fois ces besoins de base satisfaits nous devenons au contraire compatissants,  coopératifs et nous développons de l’empathie pour les autres. La compétition n’est que le symbole d’une distorsion névrotique, observable dans notre société, parce que ces besoins de base ne sont pas satisfaits. Toutes les formes de compétition, sportives, sociales, économiques … ne sont donc qu’une vaine, nuisible et puérile tentative de compensation. Osons vivre simplement nos besoins fondamentaux et créons ainsi un monde neuf !

Erik Gruchet

 

citoyen |
Petite écologie d'un insect... |
SonyaT |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Savoir,Savoir Faire ,Savoir...
| Association solidarité
| mbradshaw